Abbaye de Sénanque

Abbaye Notre-Dame de Sénanque

Abbaye Notre-Dame de Sénanque

Pour lire cette page en musique, cliquer sur la flèche de la vidéo à la fin de l’article.

L’abbaye Notre-Dame de Sénanque est un monastère cistercien en activité, situé sur la commune de Gordes, dans le département français du Vaucluse, dans la région Alpes-Provence-Côte d’Azur.

Fondé en 1148, il devient abbaye en 1150. Celle-ci fait partie, avec l’abbaye de Silvacane et l’abbaye du Thoronet, des « trois soeurs provençales », qui témoignent du grand rayonnement de l’ordre cistercien en Provence.

Enserrée dans le creux d’un vallon, l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque demeure comme l’un des plus purs témoins de l’architecture et de la vie cistercienne. Une communauté de moines cisterciens, revenue depuis 1988, vit et prie à Sénanque.

Abbaye de Sénanque

Le dortoir des moines

Le dortoir mesure près de 30 m de long sur 9 m de large. Il est couvert par une voûte en berceau brisé, coupée en trois parties inégales par deux arcs doubleaux.

Abbaye de Sénanque, ancien dortoirAncien dortoir de l’abbaye

Le dortoir  pouvait accueillir une trentaine de moines, dormant au sol sur des paillasses, tout habillés. On voit sur le sol les limites de quelques cellules : très petites en fait.

Le plan de l’abbaye est entièrement organisé en vue de la prière continuelle du moine et de la liturgie communautaire. Ainsi, le dortoir est construit dans le prolongement direct du transept de l’église. Dès deux heures du matin, les moines quittaient le dortoir pour le premier office à l’église. De même, le soir ils rejoignaient leur couche aussitôt après le dernier office.

Aujourd’hui  chaque moine dort dans sa cellule et suit à peu près le même  rythme de prières qu’au Moyen-Âge.

De nos jours ce dortoir est la seule salle qui n’est plus du tout utilisée par la communauté.

Les marques des tâcherons : sur les pierres, des signes et initiales gravés rappellent que les moines se faisaient aider dans la construction par des tailleurs de pierre qui marquaient les blocs pour pouvoir se faire payer à la pièce. Plusieurs centaines de ces marques sont visibles à Sénanque.

Abbaye de Sénanque, marque de tâcheronMarque de tâcheron

L’église abbatiale 

On passe facilement de cet ancien dortoir à l’église et on arrive dans le transept ce qui permet de découvrir la grande abside éclairée par trois ouvertures qui convergent vers l’autel.

Abbaye de Sénanque, abside de l'égliseAbside de l’église abbatiale

En face, le mur est percé de deux petites fenêtres et d’un grand oculus orné d’une rose.

Abbaye de Sénanque, église

Le cloître

Le cloître, est le centre de l’abbaye. Lieu de passage, il relie les différentes parties du monastère, mais c’est avant tout un lieu de méditation, de lecture.

Abbaye de Sénanque, cloître

C’est une cour intérieure, bordée du quatre galeries qui s’ouvrent par douze arcades en plein cintre, sur un jardin ornemental appelé le préau.

Abbaye de Sénanque, cloître

Comme partout ailleurs, l’ austérité se fait sentir : les chapiteaux des colonnes, tous différents, sont simplement ornés de motifs végétaux.

Abbaye de Sénanque, cloître

Abbaye de Sénanque, cloîtreChapiteaux de colonnes du cloître 

Abbaye de Sénanque, cloître

Abbaye de Sénanque, cloître

Abbaye de Sénanque, cloître

Depuis la galerie Sud, on voit très bien le clocher de l’église, typiquement roman, et les toitures de lauzes (pierres sèches assemblées sans charpente).

Abbaye de Sénanque, cloîtreAbbaye de Sénanque, cloître

La salle du chapitre 

La salle du chapitre est celle où se réunit quotidiennement la communauté monastique autour de son Père Abbé. C’est la seule pièce où il est permis de parler. C’est ici que les moines prennent les décisions concernant la communauté et que s’effectuent les prises d’habits, les professions monastiques ou l’élection du Père Abbé.

Abbaye de Sénanque, salle su chapitreSalle du chapitre

Ce qui caractérise cette salle, c’est la finesse de son acoustique : la parole s’y fait entendre sans effort, grâce notamment, aux six nervures de pierre de la voûte d’arête.

Abbaye de Sénanque, salle su chapitre

Accompagnement musical de cette page :

Michel PEPE : “Les lumières du jour”

Un site très documenté sur l’abbaye