Hôtel Biron rénové et musée Rodin

Hôtel Biron rénové et musée Rodin

Dans le 7ème arrondissement de Paris, à proximité des Invalides, rue de Varenne : voilà le musée Rodin, situé dans le magnifique Hôtel Biron.

Cet article comporte plusieurs vidéos. A vous de décider si vous souhaitez profiter de l’ accompagnement musical situé à la fin de la page ou bien regarder les vidéos au fur et à mesure.

Invalides et Hôtel Biron

Bon, ce n’ est pas le sujet : mais comment résister au plaisir de photographier les Invalides !

Invalides et Hôtel BironInvalides, ParisInvalides, Paris

Mais, revenons à nos moutons !

L’Hôtel Biron

Joyau de l’architecture rocaille parisienne, sa construction fut achevée en 1737.

Hôtel Biron à Paris
Hôtel Biron à Paris

L’Hôtel Biron a été loué à Rodin par la ville de Paris en 1908. Le peintre Henri Matisse, l’écrivain Jean Cocteau, la danseuse Isadora Duncan et le poète Rainer Maria Rilke en ont également été locataires. (Pour un historique détaillé de l’ Hôtel, suivre le lien suivant : Hôtel Biron ).

Le musée Rodin

Ce musée a été créé en 1916 à l’initiative d’Auguste Rodin (1840-1917) grâce aux donations consenties par l’artiste à l’État de ses œuvres et de ses collections ainsi que de ses droits d’auteur.

Rodin, acte de donation

Le sculpteur a aussi fait don de sa résidence à Meudon, la villa des Brillants, qui abrite aujourd’hui le second musée Rodin.

Ouvert en 1919, cet ancien hôtel particulier accueille sur deux étages de nombreuses œuvres d’ Auguste Rodin : des sculptures, des peintures, mais également des œuvres antiques provenant des collections de Rodin.

Une des salles du musée est consacrée à son entourage et présente notamment des sculptures  de Camille Claudel (1864-1943).

De 2012 à 2015, le musée a subi  une importante rénovation : il a fallu près de trois années de travaux pour le restaurer et le mettre aux normes de sécurité et d’accessibilité. Les parquets, en particulier, avaient énormément souffert de la fréquentation des 700 000 visiteurs annuels.

La rénovation de cet écrin a été l’occasion d’une refonte complète du parcours muséographique.

La vie de Rodin

Auguste Rodin est né à Paris en 1840.  Dans son enfance, il n’est pas  un très bon élève, mais il aime dessiner dès qu’il en a l’occasion.  A 14 ans, il entre à l’Ecole Spéciale de dessin et de mathématiques qui correspond actuellement à l’ Ecole Nationale supérieure des arts décoratifs.  C’est dans cette école qu’ il se passionne pour la sculpture.

A 17 ans, il tente pour le concours d’entrés pour l’école des Beaux-Arts. Il réussit l’épreuve de dessin, mais échoue plusieurs fois pour celle de la sculpture. Pour subvenir à ses besoins, il travaille dans les ateliers de sculpteurs.

A 24 ans, il rencontre une jeune ouvrière couturière, Rose Beuret, qui lui sert de modèle. Pendant plus de 50 ans, il partage sa vie avec Rose, mais ne l’épouse qu’en 1917, peu de temps avant leur mort à tous les deux.

Auguste Rodin a eu plusieurs relations en parallèle. La plus connue est celle avec Camille Claudel (sœur de l’écrivain Paul Claudel) qu’il rencontre en 1883. Rodin a alors 43 ans et Camille 24 ans de moins, à savoir 19 ans. Leur relation artistique et amoureuse dure plus de 10 ans, mais Rodin a toujours refusé de l’épouser, malgré ses nombreuses demandes. Son amour passionnel pour le sculpteur se termine par un séjour de 30 années dans un établissement psychiatrique où elle décède en 1943 à l’âge de 79 ans.

C’est vers la cinquantaine, à partir de 1887 que Rodin commence à connaître le succès. Il illustre les Fleurs du mal de Baudelaire, est sélectionné pour l’Exposition universelle de Paris de 1889 avec “le Baiser”, est fait Commandeur de la Légion d’honneur en 1903.

Il devient aussi membre de la société nationale des Beaux-Arts et réalise le monument en hommage à Victor Hugo pour le Panthéon de Paris. En 1906, l’une de ses œuvres les plus célèbres, “Le Penseur” est installée devant le Panthéon.

Rodin en 1907

De nos jours, la sculpture est visible partout dans le monde grâce à plusieurs fontes. En 1910, Rodin est nommé Grand officier de la Légion d’honneur. Bien qu’il ne soit pas en très bonne santé, le sculpteur reçoit plusieurs commandes, dont celle d’un monument à la mémoire des combattants de Verdun. Il finit ses jours à Meudon, le 17 novembre 1917 dans la Villa des Brillants. Rodin y est enterré auprès de Rose Beuret.

Quelques sculptures de Rodin

Voici quelques unes des sculptures les plus connues.

En fait, pas facile de prendre des photos : des visiteurs partout et des reflets à gogo ! Pour la photo ci-dessous par exemple, il a fallu supprimer toute une partie du châle et du corsage car le carrelage du sol se reflétait dans les vitres protectrices.

Rodin, jeune femme au chapeau fleuri

“La jeune femme au chapeau fleuri” est un buste en terre cuite réalisé vers 1870-1875. Il représente Rose Beuret qui compta énormément pour Rodin.

Voici trois autres bustes de jeunes filles :

Rodin, bustes de jeunes filles

A gauche, “la jeune fille aux deux roses”; au milieu, “la jeune fille aux fleurs dans les cheveux” et à droite, “Diane”.

Ci-dessous, les deux premières :

Rodin, jeune fille aux deux rosesRodin, jeune fille aux fleurs dans les cheveux

La “jeune fille aux deux roses” est un buste en plâtre teinté, réalisé aux environs de 1874.

La “jeune fille aux fleurs dans les cheveux” est un buste en terre cuite, réalisé entre 1870 et 1875,

et “Diane”: buste en marbre, réalisé entre 1875 et 1879. Il semble avoir été acquis par Rodin.

Rodin, buste de "Diane"

“Le baiser” est une des sculptures les plus célèbres de Rodin.

Rodin, "Le baiser"

C’est une sculpture en marbre d’un couple enlacé, créée par Auguste Rodin à la demande de l’Etat français pour l’Exposition Universelle de Paris de 1889.

Rodin, l'orpheline alsacienne





L'orpheline alsacienne



C'est la vue d'une enfant dans une procession qui aurait inspiré Rodin lors d'un séjour à Strasbourg en 1863.







"Arche d'alliance" ou "Cathédrale"


Intitulées "l'Arche d'alliance", ces deux mains droites assemblées prennent le titre de "Cathédrale" sans doute au moment où Rodin publie son ouvrage "Les Cathédrales de France" en 1914. L'espace creux entre les mains et les courbes ascendantes des doigts évoquent les lignes architecturales gothiques qui fascinent l'artiste. Taillée dans la pierre après 1900, cette sculpture fait partie des nombreux sujets de mains isolées que Rodin affectionne et auxquelles il donne un statut d'oeuvre autonome et aboutie.

rodin arche alliance ou cathedrale

« L’ Âge d’Airain » fut la première œuvre importante de Rodin. Cette sculpture montre toute la maîtrise de l’auteur et son attention à la nature vivante dans l’attitude et le modelé.

 

Rodin, "L'Âge d'ôAirain"
Rodin, “l’Âge d’Airain”

 

Elle fut exposée au Cercle artistique de Bruxelles en 1877, puis au Salon, à Paris, sous le nom de L’Âge d’airain, où elle fit scandale.

Du fait de ses proportions parfaites, on a soupçonné l’ artiste d’avoir fait un moulage sur modèle vivant. Pour confondre ses détracteurs, Rodin réalisa alors une sculpture tout aussi parfaite, mais avec des proportions plus importantes que nature. La bonne foi du sculpteur a été reconnue.

Ce scandale attira cependant l’attention sur Rodin et lui valut  la commande de La Porte de l’Enfer en 1880.

« L’ Éternel Printemps » est une œuvre en bronze réalisée vers 1884. Cette sculpture évoque le bonheur de deux jeunes amants.

Rodin, "l' Éternel printemps"
Rodin, “l’Éternel printemps”

Le jardin de sculptures

Le musée Rodin est entouré par un jardin de trois hectares. Cette situation exceptionnelle permet de présenter plus d’une trentaine de sculptures dont ‘Le Penseur », « Les Bourgeois de Calais » et « La Porte de l’Enfer », pour n’ en citer que quelques unes.

« Le Penseur » est l’une des plus célèbres sculptures en bronze de Rodin.  Elle représente un homme entrain de méditer, semblant en proie à un profond dilemme.

Le modelage original, réalisé vers 1880, en plâtre et mesurant 71 cm de haut, a été exposé pour la première fois à Copenhague en 1888.

Le premier moulage en bronze fut  achevé en 1902. Devenu la propriété de la ville de Paris grâce à une campagne de dons organisée par des admirateurs de Rodin, il est placé devant le Panthéon, avant d’être transporté à l’Hôtel Biron en 1922.

Rodin, le Penseur

« Les Bourgeois de Calais«

C’est un groupe statuaire commandé par la Ville de Calais où a été inauguré le premier exemplaire en bronze en 1895.

En 1347, Calais est assiégée par les Anglais. Le roi d’Angleterre Edouard III accepte d’épargner la ville à condition que six habitants lui en remettent les clefs et sacrifient leur vie…

Les Bourgeois de Calais
Rodin, “Les Bourgeois de Calais”

« La Porte de l’Enfer«

Impossible de photographier cette sculpture dans le jardin, car trop de personnes partout ! En voici la troisième maquette en plâtre (1880-1882), photographiée à l’intérieur du musée et une vidéo documentaire

Rodin, Porte de l'Enfer
Rodin,” Porte de l’Enfer”

A noter que Camille Claudel a travaillé avec Rodin sur de nombreuses sculptures, en particulier : “les Bourgeois de Calais”, “le Baiser” et “la Porte de l’Enfer”.

Illustration musicale de cette page :

André RIEU : “Memory”

Édité en février 2017