Bourges

Pour lire cette page en musique, cliquer sur la flèche de la dernière vidéo de l’ article.

Bourges est une commune française du département du Cher. Elle est aussi la capitale historique du Berry, province de l’Ancien Régime, correspondant approximativement aux départements de l’Indre et du Cher.

Visite-éclair à Bourges en cette fin mai 2013 ! La météo épouvantable n’a pas permis de découvrir cette ville comme prévu. Impossible  par exemple de goûter au parcours-lumière mis en place par la ville, à la tombée de la nuit.

Bourges et la cathédrale Saint-Etienne

La visite de la magnifique Cathédrale Saint-Etienne,unique dans sa conception architecturale a , par contre, été un pur régal !

Bourges, cathédrale St-Etienne Cathédrale Saint-Etienne

Classée patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale est l’édifice le plus étonnant qui marque la naissance de l’art gothique classique.

Commencée en 1195 par le chevet établi sur le fossé du rempart gallo-romain, la construction de la cathédrale s’est poursuivie par la nef et la façade occidentale.

Le parti architectural retenu par le Maître de Bourges repose sur un plan sans transept. La composition pyramidale de l’élévation et l’audace de la double-volée d’arc-boutants correspondent à la recherche des effets de perspective et de fusion des volumes dans l’espace intérieur.

Bourges, cathédrale St-Etienne, les cinq portailsLes cinq portails

Le portail central : le dernier jugement

Une humanité vivante s’incarne dans la pierre pour former un tableau grandiose du jugement dernier, réaliste et intemporel à la fois, chef d’œuvre de la sculpture gothique des années 1240.

Bourges, cathédrale St-Etienne, portail central Le portail central : le dernier jugement

Le sourire de l’archange Saint-Michel, le sourire des ressuscités dans la nudité et la jeunesse de leur corps et celui des élus drapés de longues robes, sont dominés par un Christ majestueux et accueillant, tandis que l’enfer grouille de diables et de créatures en proie au désespoir.

Les volumes intérieurs

Bourges, cathédrale St-Etienne,nefLa nef

Les volumes intérieurs s’agencent pour laisser passer la lumière de manière diffuse et continue (lux continua). Les recherches des maîtres d’œuvre de l’époque gothique allaient dans ce sens.

Bourges, cathédrale St-EtienneBourges, cathédrale St-Etienne

Un ensemble rare de vitraux

Les vitraux du début du XIIIe siècle, distribués sur les trois étages de l’élévation du chœur, éblouissent autant par la magnificence de leurs couleurs que par le sens de leur lecture.

Bourges, cathédrale St-Etienne, vitrail

Bourges, cathédrale St-Etienne, vitrail

Bourges, cathédrale St-Etienne, vitrail

Bourges, cathédrale St-Etienne, vitrail

Bourges, cathédrale St-Etienne, rosaceLa rosace

Pour lire la vidéo documentaire ci-dessous, désactiver au préalable la dernière vidéo de cette page. Pour ce, passer la souris sur l’image de celle-ci et cliquer sur les deux barres verticales dans le coin inférieur gauche.

 

Bourges et ses maisons à pans de bois

A Bourges, au Moyen Age, l’habitat noble était construit en pierre, mais la maison de l’artisan et du commerçant était à pans de bois et donc particulièrement vulnérable. Ainsi l’incendie de la Madeleine de 1487 détruisit 1000 à 2000 maisons. Une reconstruction rapide s’imposa. Elle dura jusqu’en 1520 environ. Plus de 440 maisons datant de cette reconstruction sont encore observables.

Bourges, maisons à pans de bois

Dans la moitié des cas, les façades sur rue ont moins de 6 mètres de large. Cette faible occupation du sol est compensée par la construction en hauteur , et des profondeurs de 10 à 20 mètres. La distribution du couloir et de l’escalier permet une totale indépendance des niveaux (boutique au rez-de-chaussée, logis à l’étage). Le jumelage fréquent de deux parcelles offre la possibilité d’un puits commun.

Bourges, maisons à pans de bois

A partir de 1488, des règlements contre les risques d’incendie apportent des contraintes : l’obligation d’édifier des murs pare-feu entre les maisons et la réduction de l’encorbellement (saillie de l’étage par rapport au rez-de-chaussée) limité à quelques centimètres. Les colombages sont majoritairement en losange et en croix de Saint-André. Le décor sculpté est toujours gothique : choux frisés, pinacles…

Bourges

Deux tiers de ces maisons ne comportent qu’un étage. Parmi les maisons à deux étages, les maisons d’angle occupent un emplacement privilégié et traduisent toujours la richesse de leur propriétaire. Le soin porté au traitement du poteau cornier en est une des manifestations.

Il y avait encore beaucoup d’autres choses à visiter dans cette ville magnifique. Mais la pluie, le vent et la fraîcheur de la température ont été plutôt dissuasifs ! Donc, suite à un prochain numéro, en cas de retour dans le coin …

Ci-dessous, la musique qui illustre cette page : “Je t’aime” par André Rieu

Bourges : office de tourisme