Les inoubliables chutes du Niagara

Les inoubliables chutes du Niagara

 

Situées dans l’Est de l’ Amérique du Nord, à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, les chutes du Niagara sont trois chutes d’eau sur la rivière Niagara qui relie le lac Érié au lac Ontario.

Pour lire cet article en musique, lancer la vidéo en fin de page.

chutes Niagara
Chutes du Niagara

On peut admirer les chutes canadiennes  en forme de fer à cheval ( à droite sur la photo ci-dessus), les chutes américaines (à gauche) et entre les deux le voile de la mariée d’une taille moins importante que les deux premières.

Chutes Niagara américaines
Chutes du Niagara (américaines)

Très connues à travers le monde et renommées pour leur beauté, elles ne sont pas particulièrement hautes, mais très larges  : leur largeur totale est de 1,6 km, dont 323 m pour les chutes américaines et 790 m pour les chutes en fer à cheval, du côté canadien.  Ce sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord : leur débit dépasse 2 800 m3/s.

Les chutes du Niagara constituent aussi une source gigantesque d’énergie hydroélectrique. Cette merveille naturelle, perle du tourisme depuis plus d’un siècle est partagée par les villes jumelles de “Niagara Falls”(New York) aux Etats-Unis et “Niagara Falls” (Ontario) au Canada.

Ce qu’il faut évidemment absolument expérimenter, c’est la fabuleuse sortie en bateau “Maid of the Mist” au pied des chutes ! Frissons , émerveillement et douche garantis !

Chutes Niagara Maid of the Mist
Maid of the Mist

Tous les passagers sont équipés d’un imperméable en plastique bleu, rouge ou jaune selon les jours, qui est loin d’ être inutile ! Une fois tous ces joyeux lutins embarqués, l’ aventure peut commencer.

Chutes Niagara américaines
chutes du Niagara (américaines)

On croit tout simplement rêver !

On s’ approche d’ abord des chutes américaines. Le vacarme de l’eau est assourdissant et on se protège comme on peut des projections d’eau et des rafales de vent. J’ aurais dû m’équiper d’ un étui étanche pour l’ appareil photo , mais je ne pensais pas que la sortie était aussi arrosée. A défaut de pouvoir prendre les clichés que je souhaiterais, je ne perds pas une miette du spectacle. Voilà que le vent redouble et il y a intérêt à bien se tenir.

Chutes Niagara américaines
Chutes du Niagara (américaines)

Petite accalmie pendant le parcours vers les chutes canadiennes.

Alors là, j’ ai l’ impression d’être carrément au pied des chutes. Je n’ en crois pas mes yeux, ni mes oreilles. C’est absolument fou ! Elles sont là, devant le bateau, puissantes, monumentales, grandioses. J’ en oublie presque les conditions difficiles : le vent, les projections d’eau et je suis subjuguée par le spectacle.  Hélas, il ne m’ a jamais été possible de photographier les chutes canadiennes dans de bonnes conditions tant les éléments étaient déchaînés autour de nous. Il n’ y a qu’ à regarder cette photo prise à partir de la salle panoramique d’un restaurant, pour comprendre que toute tentative était vouée à l’échec : on devine le bateau dans un brouillard de bouillonnements d’eau.

Chutes Niagara canadiennes
Chutes du Niagara (canadiennes)

Ci-dessous le lien vers le site du bateau et son histoire depuis sa création jusqu’à nos jours. (Ouvrir l’onglet “L’expérience du Maid”, puis cliquer sur “L’histoire du Maid” et aussi sur “Des faits sur les chutes du Niagara”)

The Maid of the Mist

The Maid of the Mist en vidéo :

Et les chutes en vidéo :

Accompagnement musical (dynamique, comme les chutes !) de cette page :

Suicide Sheep

tiasu- Plummet